Heilpraktiker naturopathe

ZENERGYM ®
LA CONSCIENCE DE SA FORME
LA FORME DE SA CONSCIENCE
LE BIEN-ÊTRE C'EST BIEN, LE MIEUX-ÊTRE C'EST MIEUX.
ZENERGYM



Le diplome allemand de Heilpraktiker :

 

D'après le dictionnaire allemand, "Heilpraktiker" est la dénomination protégée des personnes exerçant la médecine naturelle comme profession, avec l'autorisation gouvernementale. Leur activité n'est pas sous la dépendance de l'ordonnance d'un médecin. Le Heilpraktiker a le droit d'ausculter et de pratiquer toutes sortes de thérapies, mis à part le traitement des maladies à déclaration obligatoire, l'obstétrique et la prescription de médicaments allopathiques.

 

j'ai obtenu ce "Diplôme d'État de Heilpraktiker" en 1990 à Sarrebruck :

 

Je ne parle pas allemand, mais il y avait des cours en français dispensés en France à Paris, dans l'école de naturopathie spécialisée heilpraktiker de Mr Martial Juteau (la SRB).
Et lorsque nous nous rendions à Sarrebruck pour les stages en langue allemande, c’est l'UEHP (Union Europaïscher Heilpraktiker) qui dispensait les cours. Il y avait une traduction pour les cours dont le professeur ne parlait pas français, et il y avait aussi Mr Ficher qui nous faisait des cours en français.

Ce diplôme est reconnu par l'État allemand, ce qui donne aux thérapeutes allemands un avantage par rapport, aux français quant à la reconnaissance de leur spécialité.

Le diplôme d'Etat a été instauré dans les années 1930 en Allemagne pour légaliser toutes les pratiques qui avaient lieu dans le domaine des soins naturels. La situation française, plutôt ambiguë, est inimaginable en Allemagne. Chez nos voisins, l'exercice est soit légal, soit illégal donc interdit.

Seul celui qui a passé avec succès les examens au Ministère de la Santé peut se qualifier de Heilpraktiker. Les conditions d'admission sont les suivantes : être âgé de plus de 25 ans, ne pas avoir subi de condamnation pénale.

 

L'examen du diplôme de Heilpraktiker :

 

Un examen théorique écrit, passé avec succès, permet de se présenter six mois plus tard à un examen oral en compagnie de deux médecins examinateurs. Les questions portent principalement sur l'anatomie et la physio-pathologie du corps humain, sur la reconnaissance des trente-trois maladies infectieuses à déclaration obligatoire (le choléra, la lèpre, la peste, la poliomyélite, le typhus, la toxoplasmose, la diphtérie, la malaria, la tuberculose, l'hépatite, le tétanos...), sur les maladies infectieuses génitales (la syphilis, la gonorrhée, l'ulcus molle...) et enfin sur la législation.

Cette dernière concerne surtout les maladies infectieuses et génitales. Le Heilpraktiker doit être capable de les reconnaître. En présence ou en cas de suspicion d'une maladie infectieuse à déclaration obligatoire, et avant de procéder à tous traitements, il se doit d'envoyer d'abord son patient à un médecin.

On peut résumer l'examen de Heilpraktiker en ces mots : les médecins examinateurs s'assurent que l'élève a assez de bon sens pour ne pas être un danger pour la santé du public. Ils testent la connaissance des pathologies afin que le Heilpraktiker envoie les patients vers un médecin en cas de maladies infectieuses. Le certificat de l'école de médecine naturelle à laquelle le Heilpraktiker a participé témoigne de ses connaissances dans les méthodes naturelles employées. Mais la réussite de l'examen de cette école (privée) ne donne pas le droit d'exercer.

Seul le Ministère de la Santé allemand peut donner le diplôme de Heilpraktiker. Ce n'est pas une école ! Une école ne peut donner le diplôme de Heilpraktiker. Les écoles sont toutes privées, et peuvent aboutir à un certificat, mais ce n'est pas celui du Heilpraktiker. En Allemagne, les certificats des écoles de Heilpraktiker ne donnent pas le droit d'exercer. Seul celui qui a passé l'examen au Ministère de la Santé avec succès a le droit d'exercer.

 

Les droits du Heilpraktiker en allemagne :

 

Le Heilpraktiker a le droit aussi bien de prélever du sang que de faire des injections (vitaminiques, homéopathiques, isothérapies, etc). Il peut donner une ordonnance à son patient, que ce dernier remet au pharmacien qui lui préparera par exemple un mélange de tisane, de fleurs de Bach ou un remède homéopathique. L'ordonnance du Heilpraktiker se limite aux médicaments naturels et n'est pas valable pour un remède allopathique.

Il fait partie de la catégorie des pratiques médicales et n'est donc pas soumis à la TVA. Comme les kinésithérapeutes, les médecins, les sages-femmes, il n'a pas le droit de faire de la publicité.

L'exercice ambulant lui est interdit, il doit donc s'installer dans un cabinet. Pour cela, il doit occuper des locaux conformes (pas en sous-sol, comportant un minimum de m2, des toilettes, etc). Il ne lui reste plus qu'à s'inscrire au Ministère de la Santé et à informer le Ministère des Finances pour pouvoir recevoir son premier patient. Il est encore conseillé de souscrire une assurance professionnelle dont le montant varie suivant les activités du Heilpraktiker : par exemple le prix est plus élevé pour la pratique de l'acupuncture à cause des risques accrus (pneumothorax, irritation d'un nerf) que pour celle de l'homéopathie.

Il n'est pas soumis aux charges sociales (comme toutes les autres professions indépendantes). S'il veut s'assurer, il possède l'entière liberté sur le choix de ses caisses : privée, mi-privée ou gouvernementales.

 

Les activités du Heilpraktiker :

 

Le Heilpraktiker a une activité médicale, avec quelques restrictions (voir le paragraphe sur la législation plus haut), il peut donc faire un diagnostic et procéder à des traitements. Les traitements du Heilpraktiker s'orientent dans le vaste domaine de la médecine dite naturelle : massage, acupuncture, homéopathie, phytothérapie, réflexologie, yogathérapie, iridologie, diététique etc.

La qualification de Heilpraktiker indique que la personne "pratique la guérison", c'est-à-dire choisit des méthodes qui soutiennent et génèrent la vie. Ces méthodes sont appelées naturelles ou traditionnelles puisqu'elles existent pour la plupart depuis des millénaires. Comme elles sont nombreuses, tous les Heilpraktiker se spécialisent. Il a le droit de noter jusqu'à trois spécialités sur ses cartes de visite et sa plaque (par exemple iridologie, diététique et homéopathie, ou, réflexologie, auriculothérapie et acupuncture, etc).

Comme ailleurs, on trouve des Heilpraktiker "à recettes". Ils vont utiliser les méthodes naturelles d'après les symptômes. Par exemple, pour une mauvaise circulation : tisane de vigne rouge, pour un foie surmené : du romarin, etc.

Par contre, un Heilpraktiker spécialisé dans les plantes, donc un phytothérapeute, entre dans son sujet et "vit" les plantes. Chaque plante est une entité, possède une vibration dont une personne malade a besoin.

C'est une nuance extrêmement importante. L'un s'attache aux symptômes et donne, au lieu d'un médicament à effets secondaires, une plante bienfaisante. C'est bien et c'est utile. Un phytothérapeute travaille sur une autre dimension. Sur toutes les plantes, qui agissent sur la circulation, laquelle convient à cette personne ? Et avec quelles combinaisons, sachant qu'elles agissent l'une sur l'autre ? Il adapte les plantes aux déséquilibres de la personne. C'est un traitement individualisé, et non des recettes bonnes pour tous.

C'est ainsi pour toutes les méthodes, que ce soit la réflexologie, l'acupuncture, l'homéopathie... Pour "être" la méthode employée, il faut s'en imprégner. C'est pour cela que le Heilpraktiker se spécialise, car il est difficile d'acquérir cette maîtrise dans tous les domaines.

 

La traduction du mot !

 

On a tendance à traduire Heilpraktiker par naturopathe. En fait, un Heilpraktiker serait le terme donné à tous les non-médecins pratiquant l'homéopathie, l'acupuncture, le magnétisme, l'ostéopathie et ... la naturopathie. C'est un terme général, dont thérapeute (du grec : therapeuein qui signifie soigner) me semble la traduction la plus exacte.

Dans le dictionnaire, Heilpraktiker est traduit par guérisseur, ce qui ne me semble pas adapté. Guérisseur a une connotation un peu magique en France, alors que le terme Heilpraktiker n'inclut pas de don particulier.

Carte de visite
Coach Naturopathe à Bordeaux

Mots tags : heilpraktiker naturopathie bordeaux zenergym naturo

Vous devez être connecté pour poster un commentaire